Philippe Templier

Encore Entouré de Mythes et de Mysticisme


Par Philippe Templier

 

"A la fin des années cinquante, le judo m’est apparu concrètement à la télévision lors d’un reportage de Léon ZITRONE à l’occasion d’une rencontre internationale Angleterre-France.

Acquise au fil des ans, grâce à des dirigeants exemplaires et au professeur Franco BRONDANI en particulier, le Gant d’Or possédait déjà une solide réputation de sérieux, c’est donc conseillé par ma famille que je franchissais pour la première fois, au mois de Décembre 1960 les portes du Gant d’Or, accueilli par Jean MICHAUD trésorier de la section et André LECLERC professeur, je fus mis tout de suite en confiance. Les « leaders » de l’époque étaient trois jeunes ceintures noires J.P. BAYARD, J.-C. BRONDANI et J.-P. FOURTICQ dont les résultats commençaient déjà à dépasser largement les limites de la commune et de la région (il n’existait pas encore de Championnat départemental).

Ambiance familiale mêlée de travail sérieux et studieux, ou tout le monde avait la farouche volonté d’apprendre, pédagogie active ou chacun transmettait son savoir, son expérience et ses observations.

L’obtention de la ceinture noire représentait pour nous, jeunes débutants, le Nirvana. La compétition mensuelle permettait à chacun de mesurer ses progrès techniques et sportifs. La visite des anciens ou des membres qui avaient déménagé était toujours saluée comme un événement, et celui qui ne manquait jamais une occasion de nous rendre visite lors de ses courtes permissions était Michel SARAZIN, il continua de militer fort longtemps comme dirigeant au sein du comité directeur. René FOURTICQ succédait à R. GILLARD à la Présidence du Gant d’Or, et un talentueux judoka, FOURNIER, membre de l’équipe de France, prenait la direction technique de la section; c’est pendant cette période que se révéla toute une génération de remarquables judokas dont le porte fanion fut incontestablement Alain HUET qui termina sa carrière de sportif de haut niveau avec un titre de Champion du monde militaire.

C’est sous la houlette de R. FOURTICQ, Président omniprésent et dévoué (très souvent le dimanche, il emmenait les jeunes judokas dans les différentes compétitions de la région Ile-de-France et les amortisseurs de sa voiture étaient mis à rude épreuve), que le Gant d’Or se modernisa en s’adaptant à l’évolution, aux goûts et aux exigences des nouvelles générations de sportifs. Le cours des enfants de la section judo fut crée et animée dès le départ avec enthousiasme et compétence par J.-P. FOURTICQ et J.-C. BRONDANI, un certain nombre de judokas adultes dévoués aidèrent au développement de cette section dont l’adoption fut définitive après une saison d’expérience (je pense en particulier à J. SARAZIN et Ch. VAN ZANDT qui assureront longtemps le secrétariat). Puis arrivèrent deux remarquables professeurs de judo élèves du Maître Guy PELLETIER aujourd’hui CN IXe DAN et pionnier du judo en France, Félix CHEVALIER et Pierre LEPAGE ; ils assurèrent en duo pendant une décennie l’encadrement technique et pédagogique de la section enfants, pendant cette période Jean NOBLANC élève lui aussi du Maître Guy PELLETIER prit en main les destinées de la section adultes, époque riche ou tout une flopée de jeunes judokas pétris de qualités techniques et morales permit au Gant d’Or de s’affirmer pendant de longues années dans les compétitions départementales et régionales. Bien que le risque d’en oublier soit évident, je ne peux résister au plaisir de les citer pèle-mêle, que ceux qui sont absents de la liste me pardonnent :

J.-P. ASTEGIANO, BARATTA, Gérard BRONDANI, Jacques DESOLLE (CN llle Dan), Bernard COMBRUN (CN VIe Dan et professeur de judo à Sartrouville), Didier CHOUCAVY (professeur de judo et président du Comité des Hautes-Alpes de la FFJDA), Christian GERAUD, Gérard NOIRET, Patrick SUREAU, Jean DREXLER.

Bien que menant de front des activités professionnelles et une carrière de sportif de haut niveau (il fut souvent membre de l’équipe de France), Félix CHEVALIER accepta de prendre la direction de la section judo adultes.

L’équipe du Gant d’Or s’est renforcée alors par l’arrivée de Gilbert DEVIGNE encore auréolé par un titre de Champion de France militaire, remarquable combattant, souvent la décision d’un résultat par équipe reposait sur ses épaules et il s’en acquitta toujours fort bien. Sur ses traces, les anciens du bataillon de Joinville Henri GOBY et Henri MOTHRE tous deux Champions du Monde militaire venaient rejoindre leur camarade Alain HUET. A cette époque, le Gant d’Or rayonnait par les performances brillantes de son Président, J.-C. BRONDANI, qui après un dur stage au Japon obtint trois titres de Champion de France toutes catégories (le plus envié), un titre de Champion d’Europe par équipe à Lausanne. De nombreux titres de Champion de France poids lourds civils et universitaires viendront également émailler une carrière sportive exemplaire qu’il terminera en fanfare en 1972 en remportant un titre de vice-Champion d’Europe et une médaille de bronze en toutes catégories aux Jeux Olympiques de Munich.

Je terminerai cette brève évocation par l’arrivée de Pierre LEPAGE à la Direction technique et pédagogique des sections judo enfants et adultes (1974), technicien hors pair, sportif de haut niveau, Champion de France par équipe, Champion d’Algérie, professeur à l’école des cadres de la Fédération Française de Judo,  Ceinture Noire Vle Dan, toujours avide d’apprendre. En 1991, il est parti en stage au Japon. Pierre LEPAGE a été longtemps la cheville ouvrière de la section judo, et l’histoire du judo au Gant d’Or est liée en grande partie à lui. Avec le recul nécessaire, on s’aperçoit que tous ces jeunes judokas qui ont écrit plusieurs paragraphes de l’histoire du club sont devenus des adultes responsables, aidés en cela par l’expérience acquise lors de leur passage dans l’équipe du Gant d’Or où fraternité, désintéressement, amitié et solidarité se développèrent et devinrent pour la plupart une règle de vie, ce qui est une juste et belle récompense pour les dirigeants qui œuvrèrent durant cette période".

 

Philippe TEMPLIER

(Président du Gant d'Or de 1979 à 2002)